S’informer pour mieux consommer

Les signes de qualité et de l'origine

  • Appellation d’origine protégée (AOP) : la production et la transformation du produit sont réalisées sur un territoire défini. Un cahier des charges encadre les pratiques et les savoir-faire pour réaliser le produit sous AOP.
  • Indication géographique protégée (IGP) : au moins une étape (production ou transformation) réalisée sur un territoire défini. Un cahier des charges encadre les pratiques et les savoir-faire pour réaliser le produit sous AOP.
  • Agriculture Biologique (AB) : le cahier des charges prévoit un certain nombre de pratiques respectueuses de l’environnement et du bien-être animal. Plus d’infos sur le site de l’Agence BIO.
  • Label Rouge (LR) : indique un niveau de qualité supérieure par rapport aux produits similaires.
  • Haute Valeur Environnementale (HVE) : moins contraignant que le cahier des charges de l’Agriculture Biologique, le label HVE indique la prise en compte de pratiques respectueuses de l’environnement.

Retrouvez plus de détails sur ces signes de qualité et de l’origine sur le site d’Auvergne-Rhône-Alpes Gourmand ou sur le site internet de l’INAO.

Bleu Blanc Coeur

Une démarche unique qui exige une double obligation de moyens et de résultats

Pour garantir des produits de qualité certifiant une traçabilité totale du champ à l’assiette,l’association Bleu-Blanc-Cœur a mis au point plus de 20 cahiers des charges comprenant des obligations de moyens et surtout des obligations de résultats. Chaque adhérent, qu’il soit cultivateur, producteur, fabricant d’aliment du bétail, transformateur ou distributeur, doit appliquer le ou les cahiers des charges qui lui sont propres.

 

Obligation de moyens

Utiliser des fourrages (herbe, foin…) et des graines (lin, lupin, féverole, colza…) sélectionnées pour leur richesse en Oméga 3.
Assurer à l’animal une alimentation variée et équilibrée, qui intègre des sources végétales d’intérêt nutritionnel reconnues pour leurs vertus  santé (quantités et durées définies).
Appliquer les dispositions prises en matière de bien-être animal  et de respect de l’environnement.
Interdiction d’emploi de substances indésirables, comme l’huile de palme, les antibiotiques, les additifs chimiques…
Organiser une traçabilité depuis le champ jusqu’à l’assiette.

 

Obligation de résultats

Le profil lipidique des produits est décrit dans le cahier des charges Bleu-Blanc-Cœur. Pour chaque aliment une série d’acides gras ou ratio d’acides gras caractérisent et différencient le produit Bleu-Blanc-Cœur d’un produit conventionnel.

Le ratio commun à tous les cahiers des charges est le ratio Oméga 6/ Oméga 3 qui est toujours inférieur à 4 quand ce ratio peut atteindre la valeur de 40 pour certains produits dits conventionnels. Ce ratio Oméga 6/Oméga 3 est un objectif décrit dans les Apports Nutritionnels Conseillés pour la population française.

 

Les contrôles

Le contrôle et la traçabilité de la filière sont assurés à 3 niveaux :

Gestion documentaire de la qualité : chaque adhérent de l’Association réalise une gestion documentaire de la qualité (traçabilité écrite)
Audits in situ (sur chaque site, chaque adhérent) : tout au long de la production, de nombreux audits sont réalisés chez les adhérents à l’Association (fabricants d’aliment, groupements, producteurs fermiers, distributeurs…)
Contrôle analytique sur les produits (du champ à l’assiette) : chaque produit est analysé tout au long de la chaîne alimentaire pour vérifier sa bonne qualité nutritionnelle et son adéquation au cahier des charges

L’Association Bleu-Blanc-Cœur est contrôlée par un organisme tiers indépendant.

 

Plus d’infos sur leur site internet

WordPress Lightbox